Manuel utilisateur ABATIA





SketchUp

ABATIA est un logiciel qui se présente sous la forme d’un Plugin additionnel au logiciel SketchUp. ABATIA est donc complètement intégré dans SketchUp et ne présente pas d’interface indépendante. Les éléments spécifiques à ABATIA sont présentés par la suite.

    SketchUp, qu'est-ce que c'est ?

            SketchUp est un modeleur 3D utilisé par un grand nombre d’utilisateurs dans le monde.

            Ce logiciel présente la particularité d’avoir un premier niveau gratuit permettant une utilisation libre au plus grand nombre. Il existe ensuite une version payante permettant d’accéder à plus de fonctionnalités, souvent utilisée par les professionnels.

            Le Plugin ABATIA fonctionne aussi bien avec la version gratuite qu’avec la version payante de SketchUp.

            Pour en savoir plus sur SketchUp : http://sketchup.google.com/intl/fr/

    Pourquoi SketchUp ?

            Nous avons fait le choix de passer par SketchUp comme outil de modélisation 3D pour diverses raisons, la première étant qu’il existe un premier niveau de SketchUp gratuit, et donc accessible à tous.

            L’idée était donc de nous baser sur un logiciel déjà largement répandu et connu des professionnels, notamment des concepteurs.

            La communauté d’utilisateurs de SketchUp est par ailleurs très large et a une portée mondiale. Cela permet de nombreux forums et didacticiels accessibles dans le monde, et avec différentes langues – les plus courantes étant bien sûr représentées.

            Pour finir, cette communauté permet un développement intéressant dans le temps, et de l’entraide entre utilisateurs, ce qui nous parait un bon moyen d’avancer rapidement dans une sphère parfois nouvelle. Il existe notamment une banque d’image 3D – diffusée par Google - qui permet de réutiliser les modèles d’autres utilisateurs. Un gain de temps certain pour tous.

            A terme, nous vous proposerons aussi, via cette banque de projets 3D, un certain nombre de projets ABATIA modélisés et paramétrés afin de vous faciliter l’utilisation de notre plugin.


    En savoir plus sur SketchUp et son utilisation

            De nombreux tutoriels et guides vidéos sont disponibles sur internet. Nous n'avons pas pour vocation de vous apprendre à utiliser SketchUp, mais pouvons déjà vous conseiller quelques liens pour prendre cet outil en main.

Pour commencer, voir les Didacticiels officiels de SketchUp.

Pour aller plus loin :

Prise en main de SketchUp - les bases en 4 étapes :

Utilisation des textures :

Outil "Suivez-moi" et utilisation des ombres :

Création d'une maison :

Création d'un gratte-ciel (rapide) :

Et pour avoir un aperçu rapide des possibles de SketchUp :



  ABATIA: Outils et fonctions

    Barre d'outils ABATIA

            ABATIA se présente sous la forme de 4 barres d’outils intégrées aux barres d’outils de SketchUp. A partir de celles-ci, le paramétrage complet des projets et l’analyse des résultats est rendu possible.  


Barre d'outils n°1 : Barre simplifiée

            La première barre d’outil permet de paramétrer un projet complètement. Elle se présente sous la forme suivante :


            Cette barre rassemble les principales étapes d'utilisation du logiciel de calcul thermique ABATIA.

            On peut ainsi géo-localiser son projet puis créer l'habitat qui convient, ensuite ajouter les ouvrants aux bonnes dimensions. On applique ensuite un scénario par défaut (basé sur la RT 2012) en choisissant les systèmes actifs. Enfin, on peut simuler l'effet thermique du bâtiment et avoir des résultats précis.


Barre d'outils n°2 : Paramétrage du projet

            La première barre d’outil permet de paramétrer un projet complètement. Elle se présente sous la forme suivante :


            Chaque trait vertical marque la séparation d’une étape de la conception avec la suivante, et chaque icône est utilisé pour un paramétrage particulier.

            L’idée de cette barre d’outils est de suivre le paramétrage logique d’un projet en utilisant les icônes de la gauche vers la droite. On retrouve ainsi :

 

Barre d'outils n°3 : Calcul et analyse des résultats

            La deuxième barre d’outils contient les éléments permettant les calculs et l’analyse des résultats. Elle se présente sous la forme suivante :


            Les icônes ont chacune les fonctions suivantes :


Barre d'outils n°4 : Outils spécifiques d'ABATIA

            La troisième barre d’outils fournie par ABATIA regroupe les éléments créés pour faciliter l’utilisation d’ABATIA. Elle se présente sous la forme suivante :


            Les outils sont regroupés par type. On trouve ainsi :

 

Informations

            L’icône d’informations
 
vous donne accès à la licence, aux liens vers la FAQ, etc. C’est aussi via cette icône que vous pourrez activer votre licence
.


    Niveaux d'utilisation (Modes)

        ABATIA a pour objectif de répondre aux besoins d’un grand nombre d’utilisateurs, plus ou moins techniciens, plus ou moins experts en thermique et énergétique du bâtiment.

        Pour cela, deux modes d’utilisation ont été définis : mode simple et mode avancé.

        Chacun de ces modes permet un niveau de détail différent, tant dans le paramétrage des projets que dans l’analyse des résultats.


Choisir le mode d'utilisation

        Utilisez la roue dentée Calcul thermique - mode d'utilisation pour changer de mode.

        Lorsque vous changez de mode, le mode actif s’affiche en bas à droite de la fenêtre SketchUp.

Mode simple

Paramétrage

Dans ce mode les fenêtres de paramétrage sont limitées à l’essentiel. Les éléments non visibles sont paramétrés par défaut pour simplifier la saisie et limiter le risque de mauvais paramétrage par l’utilisateur.

Par exemple, la fenêtre de définition d’un projet se présente sous la forme suivante :

 

Dans chaque fenêtre d’ABATIA, des distinctions entre les deux modes apparaissent.

Afin de simplifier ce manuel d’utilisation, les deux modes sont systématiquement présentés en parallèle, le mode simple étant considéré comme la base.

Mode avancé

Paramétrage

Dans ce mode les fenêtres de paramétrage sont complètes. Toutes les hypothèses sont affichées et peuvent être modifiées par l’utilisateur.

Par exemple, la fenêtre de définition d’un projet se présente sous la forme suivante :

 

 

 

Résultats détaillés

L’affichage des résultats dépend également du mode choisi.

L’idée est ici de simplifier la lecture des résultats pour un utilisateur non expert en thermique, ou pour la présentation d’une étude à un client par exemple.

 

Fenêtre de résultats en mode simple :

 

NB : les calculs sont faits indépendamment du mode d’utilisation d’ABATIA, ce qui permet très simplement de paramétrer un projet en mode simple et de basculer en mode avancé avant d’afficher les résultats, et inversement

 

Résultats détaillés

Dans ce mode, la fenêtre d’affichage des résultats est plus complète et permet d’entrer plus en détail dans l’analyse du projet.

 


 

Fenêtre de résultats en mode avancé :


 

Plus d’informations sur les résultats détaillés.



    Saisie dans ABATIA

  Fenêtres de paramétrage

            Les fenêtres de paramétrage sont toutes les fenêtres qui s’ouvrent à partir de la barre d’outils de paramétrage ou – lorsqu’un élément est sélectionné – par un clic droit puis sélection ABATIA élément (paroi, ouvrant, etc.)

            Exemple de fenêtre : Paramétrage paroi (le mode simple  est activé sur cette image) :

  Codes couleurs

            Afin de simplifier le paramétrage, et de laisser la possibilité de retrouver comment le paramétrage a été effectué, un code couleur a été mis en place dans les fenêtres ouvertes par ABATIA.

        Dans chaque champ, les valeurs ou le texte sont affichés en :

  • Noir : paramètre d’entrée : à entrer manuellement par l’utilisateur dans tous les cas,
  • Bleu : paramètre calculé automatiquement par ABATIA (déduit de la géométrie),
  • Orange : paramètre forcé. C’est un paramètre qui est normalement déduit de la géométrie (bleu), mais que l’utilisateur a choisi de forcer manuellement pour correspondre à son projet sans modifier la géométrie sous SketchUp.

            Le fait de pouvoir forcer manuellement une valeur normalement calculée a été fait afin de permettre à chacun d’adapter son projet sans systématiquement passer par la 3D. Cela permet par exemple de prendre en compte un auvent qui n’a pas été dessiné au dessus d’un ouvrant.

            Lorsqu’un paramètre a été modifié manuellement (affiché en orange donc) et que vous souhaitez revenir au calcul automatique à partir de la géométrie du projet, il suffit, dans la fenêtre de paramétrage, de laisser le champ vide et cliquer sur Appliquer. Pour contrôler, vous pouvez rouvrir la fenêtre, la valeur aura été recalculée automatiquement et sera affichée en bleu.



Exemple :

Dans la fenêtre de dialogue ci-contre, les trois couleurs apparaissent.

Cela signifie que pour cet ouvrant le ratio de surface vitré par rapport à la surface totale de la menuiserie a été calculé à partir de la géométrie du projet, de même que la hauteur de la casquette. La profondeur de la casquette a par contre été modifiée via cette fenêtre par l’utilisateur.

 

 

 


  Choix issus des bases de données

            Le symbole   permet de visualiser la composition détaillée sélectionnée. Une nouvelle fenêtre de ce type s’ouvre :


            Il est possible, à partir de cette fenêtre, de visualiser tous les éléments de même type (dans cet exemple toutes les compositions de paroi). Pour cela, faire un clic droit dans l’arbre et sélectionner Afficher tous les éléments de même type.


            Vous pouvez ensuite choisir un autre élément de même type dans la base de données (dans cet exemple une autre composition de paroi). Pour cela sélectionner l’élément que vous souhaitez utiliser, faire un clic droit dessus et sélectionner Utiliser l’élément dans le projet.

  Boutons

            Dans chaque fenêtre de paramétrage vous trouverez deux boutons : Appliquer et Appliquer à tous.

            Appliquer :

            Ce bouton permet d’appliquer à l’élément sélectionné les caractéristiques qui viennent d’être entrée dans la fenêtre.

           Appliquer à tous :

            Ce bouton permet d’appliquer les caractéristiques à tous les éléments de même type.

            Les éléments d’un même type sont par exemple toutes les parois verticales, tous les ouvrants, etc.

            Dans la version actuelle d’ABATIA, Appliquer à tous permet d’appliquer à tous les éléments de même type déjà définis. Il faut en effet qu’ABATIA détecte le type d’élément, qui est à l’origine entré par l’utilisateur. Cela signifie que ce bouton ne pourra être utilisé que pour modifier des éléments pré-paramétrés.

Nota Bene

Appliquer à tous détecte tous les éléments de même type, mais ne fait pas de distinction sur les autres critères, tels que les compositions attribuée par exemple.

Exemple :

Un bâtiment avec 2 types de parois verticales est défini : ossature bois pour les étages en R+2 et R+3, béton banché pour le RDC et R+1.

Vous souhaitez modifier l’isolation des parois en ossature bois, et garder les parois en béton banché telles quelles.

    ¤  N’utilisez pas le bouton Appliquer à tous, qui appliquerait la nouvelle composition à toutes les parois verticales, y compris celles définies en béton banché.

    ¤   Utilisez plutôt le pinceauOutil pinceau

            Pour aller plus vite dans la saisie initiale du projet, privilégiez l’outil pinceau  prévu à cet effet.


Remarque :

            Appliquer à tous agit sur les champs calculés automatiquement et les valeurs entrées manuellement (affichés en noir ou bleu). Par sécurité, les caractéristiques forcées par l’utilisateur (affichés en orange) ne sont pas modifiées sur les autres éléments. Cela permet d’éviter de modifier des paramètres involontairement sur les différents éléments.

            Cela signifie par exemple que si vous forcez le ratio surface vitrée sur surface ouvrant de l'un de vos ouvrant, Appliquer à tous renverra les mêmes caractéristiques à tous les ouvrants (vitrage, Uw, facteur solaire, transmission lumineuse, etc.) mais ne forcera pas la valeur du ratio vitre/ouvrant afin de ne pas fausser les résultats.


Listes déroulantes "Auto / oui / non"

            Les listes déroulantes avec trois choix : Auto, Oui, Non permettent de garantir une bonne prise en compte du paramétrage par l’utilisateur.

            Lorsque « Auto » est sélectionné, cela signifie que la présence de l’élément est détectée automatiquement (dans la fenêtre ouvrant par exemple, on détectera la présence d’un vitrage et celle d’une casquette).

            Si un élément n’a pas été modélisé mais doit être pris en compte dans l’étude (pour une fenêtre par exemple, si l’on n’a pas mis de texture translucide qui permet à ABATIA de détecter le vitrage), alors il faudra sélectionner « Oui », ce qui implique que vous forcez ce paramétrage par rapport à ce qui a été détecté dans la géométrie.

            A l’inverse, le fait de sélectionner « Non » aura pour effet de ne pas tenir compte d’un élément modélisé dans l’étude (une casquette par exemple, si vous voulez voir l’impact que ça aurait de ne pas la créer sans pour autant toucher au modèle SketchUp).

  Outil pinceau

            Le pinceau permet de copier/coller les caractéristiques d’un élément à un autre.

            Par exemple, si vous avez défini une paroi verticale de votre projet :

  • sélectionnez la paroi définie,
  • cliquez sur le pinceau,
  • sélectionnez une à une toutes les parois auxquelles vous souhaitez appliquer le même paramétrage.
          Si vous en êtes au stade de définition initiale du projet, il vous sera simplement demandé de nommer les nouveaux éléments définis au fur et à mesure.

   Annuler

          Aucun bouton n’a été mis en place pour annuler un paramétrage en cours. Pour cela, il suffit de fermer la fenêtre de paramétrage sans cliquer ni sur Appliquer, ni sur Appliquer à tous.

Nota Bene

Lorsque vous sélectionnez un élément non défini et que vous ouvrez une fenêtre de paramétrage le type (paroi, ouvrant, système de chauffage, etc.) est automatiquement appliqué et il n’est pas possible d’annuler.
Pour rectifier le type si ça ne correspond pas à votre choix réel, il faut réinitialiser l’élément pour pouvoir le redéfinir.

   Réinitialiser

            Pour réinitialiser un élément :

  • sélectionnez l’élément désiré,
  • clic droit
  • Abatia Réinitialiser

Repartir d'un projet vierge

Les éléments doivent être réinitialisés un à un, il n’est pas possible de réinitialiser le projet complet en un clic.

Il est donc conseillé, avant de commencer le paramétrage d’un projet sous ABATIA, de faire une copie du modèle SketchUp pour garder un projet vierge.


    Analyse des paramétrages

        Différents outils d’analyse existent sous ABATIA. Les deux principaux sont l’outil loupe et l’outil d’analyse rapide. Ces deux outils sont accessibles dans la barre d’outils spécifique à ABATIA.

   Outil loupe

        La loupe permet de visualiser les caractéristiques d’un élément en le survolant. La loupe affiche a minima le paramétrage (composition de la paroi, nom, etc.) et, si des calculs ont déjà été effectués, les caractéristiques thermiques (déperditions, U, R).

   Analyse rapide - Affichage couleur par type

        La loupe d’analyse rapide entraine l’affichage des différents éléments définis en couleur. Il est ainsi possible de voir en 1 clic les éléments qui ont été paramétrés, et ce qu’il reste à définir.

Une couleur est affectée automatiquement à chaque type d’éléments (paroi verticale, planchers, ouvrants, etc.)

Nota Bene

Il ne faut pas travailler avec ce mode couleur activé sans quoi les modifications apportées ne sont pas bien prises en compte dans ABATIA. Cet outil doit donc être utilisé ponctuellement : activez le pour contrôler votre paramétrage, et désactivez le avant de corriger ou reprendre les éléments manquants.

  ABATIA : Définir un projet de A à Z

    Localiser le projet

            Afin d’affecter la bonne station météorologique au projet, et de calculer le masque lointain (automatique sous ABATIA), il est nécessaire de géolocaliser le projet dans SketchUp.

            Procédure :

  • Cliquez sur l’icône  dans SketchUp (en bas à gauche de la fenêtre),

 

  • Une fenêtre apparait : cliquez sur Ajouter un emplacement,
  • Une nouvelle fenêtre s’ouvre : entrez votre adresse,
  • Cliquez sur Sélectionner une région,

    Stations météo

    La station météorologique la plus proche est détectée à partir de la localisation du projet.
  • Recadrez le lieu et cliquez sur Capturer.

    Le modèle est alors localisé, vous pouvez refermer la fenêtre encore ouverte, l’enregistrement de la géolocalisation est automatique.



    Définir le projet

            La maison permet de définir les éléments de base du projet, tel que le nom du projet, la surface habitable, etc.

            La fenêtre se présente sous la forme suivante, avec à gauche l’affichage en mode simple et à droite l’affichage en mode avancé :

            Dans le mode simple, tous les éléments visibles sont à définir par l’utilisateur.

SHON

            La SHON n’est pas déduite automatiquement de la géométrie, elle doit nécessairement être entrée par l’utilisateur sans quoi tous les calculs réalisés par la suite seront faux.

Rappel pratique

Dans les calculs énergétiques, la surface de référence est la SHON RT pour les bâtiments neufs, et la SHON pour la rénovation.

Le calcul de cette surface varie selon le type de bâtiment concerné.

Définitions issues de la RT 2012 :

            1. SHON RT pour les bâtiments à usage d'habitation :

La surface de plancher hors œuvre nette au sens de la RT (SHON RT) d’un bâtiment à usage d’habitation est égale à la surface hors œuvre brute (SHOB) de ce bâtiment après déduction :

                 - des surfaces de plancher hors œuvre des combles et des sous-sols non aménageables ou non aménagés pour l’habitation ou pour des activités à caractère professionnel, artisanal, industriel ou commercial,

                 - des surfaces de plancher hors œuvre des toitures-terrasses, des balcons, des loggias, des vérandas non chauffées ainsi que des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée ou à des niveaux supérieurs,

                 - des surfaces de plancher hors œuvre des bâtiments aménagés en vue du stationnement des véhicules,

                 - dans les exploitations agricoles, des surfaces de plancher des serres de production, des locaux destinés à abriter les récoltes, à héberger les animaux, à ranger et à entretenir le matériel agricole, des locaux de production et de stockage des produits à usage agricole, des locaux de transformation et de conditionnement des produits provenant de l’exploitation.

 

            2. SHON RT pour les autres bâtiments:

La surface de plancher hors œuvre nette, au sens de la RT, d’un bâtiment à usage autre que d’habitation (SHON RT) est égale à la surface utile (SU RT) de ce bâtiment, multipliée par un coefficient dépendant de l’usage :

                - Coef. = 1,1 pour les bâtiments de bureaux et d'enseignement primaire,

                - Coef. = 1,2 pour l'enseignement secondaire et les établissements d'acceuil de la petite enfance.

Hauteur sous plafond

            De la même manière, la hauteur sous plafond doit encore être entrée manuellement.

            Si vous êtes dans le cas de bâtiments dont les hauteurs sous plafond varient, il est préconisé d’utiliser une hauteur moyenne.

Coût total

            Pour comparer deux variantes d'un même projet sur le plan économique, le coût total de la construction est utilisé. Cette valeur n’intervient que dans les calculs économiques, et notamment le calcul des temps de retour différentiels d’une variante par rapport au projet de référence.

            Si cette case n’est pas remplie, les calculs de performances énergétiques ne seront pas impactés.

Production d'énergie renouvelable

            Cette production n’est nécessaire que pour l’analyse des indicateurs réglementaires.

            Elle peut être remplie à titre informatif pour vous ou vos clients.

Type de bâtiment

            La liste proposée est issue de la RT 2012.

            Le type de bâtiment permet d’utiliser les scénarios réglementaires, et d’adapter les calculs à l’utilisation prévue du bâtiment.

Type d'étude et type d'isolation

            Le type d’étude (Standard, BBC ou rénovation) et le type d’isolation sont nécessaires pour l’affectation automatique des ponts thermiques.

Latitude / Longitude

            Par défaut, la latitude et la longitude sont déduites du géopositionnement de votre projet.

            Vous pouvez forcer cette valeur manuellement (si le projet n’est pas géolocalisé, ou si vous n’avez pas accès à internet par exemple), elle devrait alors apparaître en orange.

Durée d'observation

            La durée d'observation permet de réaliser des calculs de rentabilité financière d'un projet par rapport à un autre.

            Pour comparer deux projet entre eux, il est nécessaire de fixer une durée d'observation (identique sur les deux études) sur laquelle la comparaison est réalisée ainsi que le coût total de la variante. En l’absence de paramétrage, la durée d’observation est de 20 ans.


Type de sol et protection contre le vent

            Le type de sol est utilisé pour le calcul des déperditions par le plancher bas.

            Si vous entrez une valeur de b (= coefficient de réduction des déperditions thermiques de la paroi) manuellement cette donnée n'est pas utilisée.

            Il en est de même pour la protection contre le vent.


    Définir l'enveloppe

            Les icônes permettent le paramétrage de l’enveloppe du bâtiment.


Surfaces paramétrées

            Pour définir l’enveloppe du bâtiment en cours d’étude, il faut sélectionner une surface dans le modèle SketchUp, puis la définir grâce aux outils décrits par la suite.

            Pour réaliser les calculs avec le plus de précision possible notez qu’il faut définir les surfaces :

  • depuis l’extérieur pour les parois verticales : les surfaces sont ensuite corrigées de l’épaisseur en fonction de la composition de paroi choisie ;
  • depuis l’intérieur pour les plancher haut et bas : la surface sélectionnée correspond donc à la surface intérieure du bâtiment.

            Cette définition est importante car les surfaces déperditives sont la base de tous les calculs réalisés par ABATIA, et la détection automatique des ponts thermiques en dépend également.


   Définir les parois

            Sont considérés comme parois :

            -          les parois verticales (murs)

            -          les planchers bas (sols)

            -          les planchers hauts (planchers intermédiaires, planchers de combles et toitures)

 

            Les parois peuvent être définies :

            -          grâce à l’icône   

            -          Ou via un clic droit sur la paroi, puis sélectionner Abatia Définir puis Abatia Paroi.

 

            La fenêtre se présente sous la forme suivante (les modes avancés et simples laissent ici le même niveau de paramétrage) :

            Notez que cette fenêtre de paramétrage est dynamique : elle se met à jour en fonction du type du positionnement de la paroi.


            Type de paroi :

            La dénomination des types de parois est issue de la Réglementation Thermique :

            -          Paroi verticale = Mur,

            -          Plancher bas = Surface inférieure du volume chauffé, c.à.d. plancher du rez-de-chaussée,

            -          Plancher haut = Surface supérieure du volume chauffé, c.à.d. toiture ou plancher de combles non aménagées. Le plancher haut est également le type à choisir pour les planchers intermédiaires, en définissant un positionnement « donne sur local chauffé ».

            Si votre toiture ne couvre que des combles non aménagées, seul le plancher des combles devra être défini. Il faudra alors bien définir son positionnement (sous combles non aménagées).


            Positionnement :

            La liste de positionnement proposée est liée au type de paroi choisi.

Positionnement pour les parois verticales :

            Les différents choix correspondent à :

            -          intérieur sur extérieur : paroi donnant sur l'extérieur directement ;

            -          intérieur sur local non chauffé : paroi donnant sur un espace tampon, non chauffé (garage, cellier, etc.) ;

            -          intérieur sur intérieur :  mur intérieur (type mur de refend). Ce positionnement sert à traiter les ponts thermiques liés à aux parois internes ;

            -          extérieur sur extérieur : mur extérieur type mur de refend (lorsqu'un mur de refend traverse le mur de l'envelopper par exemple)

Positionnement pour les planchers bas :

            Afin de calculer les déperditions liées aux planchers bas, il est nécessaire de connaître leur positionnement, c'est-à-dire s'ils sont construits sur terre-plein, vide sanitaire ou sous-sol.

            Dans le cas d’un plancher bas donnant sur l’extérieur (bâtiment sur piloti par exemple), il faut choisir un positionnement sur sous-sol avec un coefficient b de 1.

Positionnement pour les planchers hauts :

Le plancher haut peut être en lien avec différents espaces, à savoir :

-          donne sur l'extérieur : il s'agit de la toiture directement ;

-          donne sur combles n.a. (non aménagées) : il s'agit d'une paroi donnant sur un espace tampon, les déperditions vont donc être réduites ;

-          donne sur local chauffé : il s'agit d'un plancher intermédiaire ;

-    extérieur sur l'extérieur : c'est le cas des balcons par exemple (il n'y a donc pas de surface déperditive, mais un pont thermique à calculer).


            Coefficient b :

            Le coefficient b permet de prendre en compte la réduction des déperditions liées à un espace tampon (cellier, garage, etc.).

            Si b = 1, les déperditions de la paroi sont les mêmes avec ou sans espace tampon (c.-à.-d. que 100 % des déperditions sont prises en compte).

            Si b = 0, cela signifie que la paroi n'est pas considérée comme déperditive (c.-à.-d. que 0 % des déperditions sont prises en compte).

            Le coefficient b agit uniquement sur les déperditions, et non sur les caractéristiques intrinsèques de la paroi. Il n’aura donc d’impact ni sur le U, ni sur le R de la paroi mais sur les déperditions liées à cette paroi.

Valeurs par défaut (RT 2012) pour différents types d'espaces tampons

1. Espace non chauffé = pièce en lien avec :

  - un mur extérieur : b = 0,4

  -  au moins deux murs extérieurs sans portes extérieures : b = 0,5

 -  au moins deux murs extérieurs et des portes extérieures (ex. Garage) : b = 0,6

  - au moins trois murs extérieurs : b = 0,8

2. Sous-sol :

  - sans fenêtre ni porte extérieure : b = 0,5

  - avec fenêtre(s) ou porte(s) extérieure(s) : b = 0,8

3. Espace sous toiture :

  - fortement ventilé (ex. couverture en tuile) sans feutre ou panneaux en sous-face : b = 1

  - autre toiture non isolée : b = 0,9

  - toiture isolée : b = 0,7

4. Circulations intérieures sans murs extérieurs et dont le taux de renouvellement d'air est inférieur à 0,5 volume/ heure : b = 0

5. Circulation ouverte sur l'extérieur (aire des ouvertures par volume de l'espace supérieure à 0,005 m² par m3 : b = 1

6. Vide sanitaire : b = 0,8


            Composition :

            La composition est issue de la base de donnée. Si l’élément recherché n’est pas dans la liste, il est possible d’alimenter la base de données en créant de nouveaux éléments.

            Il est également possible d’utiliser le  pour visualiser la composition détaillée, et éventuellement sélectionner un autre élément de même type.


            Type de toiture :

            Le type de toiture permet de calculer une résistance liée à des combles non aménagées dans le cas où le coefficient b n'est pas entré manuellement.


   Définir les ouvrants / menuiseries


Sont considérés comme ouvrant les menuiseries telles que :

-          les fenêtres et les espaces vitrés

-          les portes,

-          les portes-fenêtres.

 

Les ouvrants peuvent être définis :

-          grâce à l’icône

-          Ou via un clic droit sur la paroi, puis sélectionner Abatia Définir puis Abatia Ouvrant.

 

La fenêtre de paramétrage des ouvrants se présente sous la forme suivante, avec à gauche le mode simple et à droite le mode avancé :



            Informations géométriques :

            Les caractéristiques géométriques telles que hauteur et largeur des ouvrants, taille de la casquette, masque proche ou encore ratio de surface vitrée par rapport à la surface totale sont déterminés automatiquement en fonction de la géométrie du projet.

            Ces valeurs peuvent être « forcées », c'est-à-dire modifiées manuellement, par l’utilisateur qui prend alors toute la responsabilité de la non concordance entre le modèle 3D et l’étude réalisée.
           
            Voir à ce propos les codes couleurs et les moyens de forcer des valeurs.

            Définir un ouvrant :

            Pour définir un premier ouvrant, deux possibilités sont laissées à l’utilisateur. Il faut (a minima) au choix :

                -    entrer manuellement une valeur de Uw  et un type de vitrage ,
                -    choisir un type de cadre et un type de vitrage.

NB : Pour définir une porte sans partie vitrée, il faut laisser le champs Uw vide et choisir un type de cadre uniquement.

            Donnée d'entrée Uw :

            Uw caractérise le coefficient de transmission thermique de l'ouvrant. C'est généralement de coefficient transmis par les fabricants de menuiseries.

            Pour définir un ouvrant le coefficient Uw n’est pas nécessaire, mais peut être utilisé. Si vous souhaitez utiliser ce coefficient Uw, il faut alors sélectionner un type de vitrage en parallèle. Ce dernier sera utilisé pour les calculs d’apports solaires.

            Si vous n’entrez pas de valeur de Uw, alors les caractéristiques du vitrage seront calculées à partir du type de vitre et du cadre choisi.
            Pour définir une porte sans partie vitrée, il faut laisser le champs Uw vide et choisir un type de cadre uniquement, ou - si vous connaissez le coefficient Uf de la porte, entrer directement ce coefficient dans le cadre destiné à Uw. Comme la partir vitrée est de 0% de la surface, le calcul sera réalisé sans problème.

            Cadre :

            Les caractéristiques des cadres sont accessibles dans la base de données , qui peut être implémentée à gré par les utilisateurs.


            Vitre :

            Le type de vitrage doit systématiquement être choisi lors de la définition d'un projet. Ce cet élément dépendent les apports solaires et les déperditions. Le fait d'entrer un coefficient Uw ne dispense pas du choix d'un vitrage.

            Pour que les vitres soient détectées automatiquement, il faut leur avoir appliqué une texture translucide.

Nota Bene

Si vous n’avez pas appliqué de texture translucide, vous pouvez forcer la présence d’une vitre en sélectionnant « Oui » dans la liste déroulante.

            Pour cela, utilisez le pot de peinture  puis sélectionnez l’une des textures translucides proposées. Il suffit ensuite de passer avec le pot de peinture sur tous les vitrages.

            Le ratio vitre / ouvrant  sera calculé automatiquement à partir de la surface vitrée.


          

            Ratio SVitre/Souvrant :

            Ce ratio correspond à la proportion de la surface vitrée par rapport à la surface totale de l’ouvrant.

            Pour que ce ratio soit calculé automatiquement,  il faut avoir modélisé l’ouvrant avec une partie vitrée (texture translucide) et une partie non vitrée (n’importe quelle autre texture). Pour pouvoir définir le tout comme un ouvrant, il vous faut créer un groupe  ou un composant sous SketchUp.

            Si cette modélisation n’a pas été réalisée sous SketchUp, il vous faudra forcer le ratio  Svitre Souvrant pour correspondre à votre vitrage. Dans ce cas, les ratios de tous les ouvrants devront être définis un à un.

            Notez qu’il est important de bien définir ce ratio car il est utilisé pour le calcul des apports solaires. Si celui-ci n’est pas correctement implémenté, les résultats concernant les apports solaires seront faussés, ce qui implique un résultat faux concernant les besoins.


Nota Bene

Le ratio surface vitrée sur surface totale ouvrant n'est pas forcé lorsque vous utilisez le bouton Appliquer à tous. Pour utiliser exactement le même ouvrant plusieurs fois dans le projet, il est conseillé d'utiliser la fonction Composant de SketchUp.


            Choix du vitrage :

            Le choix du vitrage a un impact sur le calcul des apports solaires. Vous pouvez ajouter des vitrages correspondant au matériel que vous utilisez réellement dans la base de données.


            Casquette :

            La détection de la casquette est automatique dans ABATIA. Toutefois, si vous n’avez pas modélisé de débord de toiture ou de casquette dans votre modèle, vous pouvez choisir d’en utiliser une en sélectionnant « Oui » dans la liste déroulante prévue à cet effet.



            Volets :

            Par défaut, ABATIA considère qu’aucun volet n’est intégré au bâtiment. Il faut sélectionner « Oui » dans la liste déroulante si vous voulez que les volets soient pris en compte dans votre étude.


           Règle de conception :
 
            Attention, pour que les apports solaires calculés soient cohérents, il est important de ne pas dessiner d’obstacle autres que ceux réels devant les vitrages. Il est par exemple normal de modéliser un arbre si vous souhaitez prendre son ombrage en compte, mais il faut éviter de placer une personne devant la fenêtre, sans quoi elle sera probablement détectée comme un masque, ce qui impliquera une réduction des apports solaires.

            Ponts thermiques :

            Les ponts thermiques sont détectés automatiquement lors du premier calcul avec ABATIA.

            Tant qu’aucun calcul n’a été réalisé, l’icône reste grisée  et les ponts thermiques ne peuvent pas être modifiés par l’utilisateur.

             Après le premier calcul, il est possible de modifier manuellement les ponts thermiques  pour vous rapprocher de la réalité de votre projet.

            Dans la version actuelle, les ponts thermiques calculés automatiquement sont des valeurs moyennes issues de la réglementation thermique. Les valeurs affectées dépendent du type de bâtiment et du type d’étude.


   
  Choisir un scénario réglementaire

            ABATIA vous permet d’intégrer automatiquement un certain nombre d’hypothèses – notamment concernant les différentes températures de consigne, l’occupation, des besoins d’eau chaude sanitaire, etc.

            Les scénarios proposés via l’icône  correspondent à des scénarios issus de la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Ils reprennent donc les hypothèses utilisés dans les logiciels réglementaires.

            Cette fonctionnalité vous permet ainsi de pré-paramétrer tous vos projets en un simple clic, et de gagner ainsi du temps tout en restant proche des résultats de l’étude réglementaire qui suivra vos premières simulations.

            Lorsque vous choisissez d’utiliser un scénario réglementaire, ABATIA vous propose de confirmer le type de bâtiment et la surface de référence.


            Si les choix proposés ne correspondent pas à votre projet, cliquez sur NON et retournez dans la fenêtre de définition du projet pour définir ces informations.


            Lorsque vous acceptez d’appliquer le scénario, ABATIA vous propose d’importer les éléments manquants pour définir le scénario. A ce moment là, ABATIA vérifie les équipements déjà paramétrés et trouvent ceux qui manque pour compléter le scénario. Il peut s’agir par exemple des équipements de chauffage, climatisation, ECS, des occupants, etc.

            Une fois que tous les éléments sont dans le projet, ABATIA force les valeurs des divers équipements et appareils pour correspondre au scénario réglementaire choisi. Une fenêtre récapitulative vous donne alors toutes les hypothèses retenues et forcées dans le logiciel.


            Les valeurs forcées par le scénario apparaissent ensuite en orange des les différentes fenêtres de paramétrage. Vous pouvez toujours les modifier, ce qui vous fait sortir du scénario réglementaire.
   

  Définir les apports thermiques liés aux occupants

            Les occupants d’un bâtiment créés des apports de chaleur eu sein de celui-ci. Il est possible de prendre ces apports en compte via l’icône occupants .

            Ces apports doivent être définis en kWh/mois, ils font partie des valeurs forcées lors de l’utilisation d’un scénario réglementaire.


Définir les équipements

            Les icônes  permettent le paramétrage des équipements utilisés dans le bâtiment.

  Définir le système de chauffage

            Le système de chauffage peut être défini :

    -          grâce à l’icône de chauffage  : si aucun élément n’est sélectionné ça importera un système par défaut ;

    -          Ou via un clic droit sur le système modélisé, sélectionner Abatia Définir puis Syst. chaud.

            La fenêtre de paramétrage du système de chauffage se présente sous la forme suivante, avec à gauche le mode simple et à droite le mode avancé :


 
            Chauffage :

            Le système peut-être choisi parmi une liste de systèmes issus de la base de données. Si vous ne trouvez pas le système recherché, vous pouvez créer votre propre système dans la base de données.


            Température de consigne :

            La température de consigne détermine les déperditions, et donc intrinsèquement les besoins de chaleur dans le bâtiment.

            La réglementation thermique recommande une température de consigne de 19°C dans les bâtiments occupés.


            Intermittence :

            L’intermittence du système de chauffage peut être prise en compte. La température de consigne à entrer par l’utilisateur est alors la température de consigne de base.

            Lorsque vous choisissez d’utiliser l’intermittence, il vous faut également entrer la durée pendant laquelle le chauffage fonctionne «normalement» par rapport à la température de consigne.

  Définir le système de climatisation

            Le système de climatisation peut être défini :

-          grâce à l’icône de climatisation  : si aucun élément n’est sélectionné un système par défaut sera importé ;

-          Ou via un clic droit sur le système modélisé, sélectionner Abatia Définir puis Syst. froid.

            La fenêtre de paramétrage de rafraichissement se présente sous la forme suivante, avec à gauche le mode simple et à droite le mode avancé :



            Climatisation :

            Le système peut-être choisi parmi une liste de systèmes issus de la base de données. Si vous ne trouvez pas le système recherché, vous pouvez créer votre propre système dans la base de données.


            Température de consigne :

            La température de consigne détermine les déperditions, et donc intrinsèquement les besoins de climatisation dans le bâtiment.

            La réglementation thermique recommande une température de consigne de 24°C dans les bâtiments occupés.


            Intermittence :

            L’intermittence du système de climatisation peut être prise en compte. La température de consigne à entrer par l’utilisateur est alors la température de consigne de base.

            Lorsque vous choisissez d’utiliser l’intermittence, il vous faut également entrer le nombre de jours par semaine pendant lesquels la climatisation est mise en fonctionnement au moins une heure dans la journée.


Définir le système d'Eau Chaude Sanitaire (ECS)

            Le système de production d’ECS peut être défini :

        -          grâce à l’icône de ballon d’ECS : si aucun élément n’est sélectionné un système par défaut sera importé ;

        -          Ou via un clic droit sur le système modélisé, sélectionner Abatia Définir puis Syst. ECS.

            La fenêtre de paramétrage du système de production d’ECS se présente sous la forme suivante, avec à gauche le mode simple et à droite le mode avancé :



            Type d'ECS

            Le système peut-être choisi parmi une liste de systèmes issus de la base de données. Si vous ne trouvez pas le système recherché, vous pouvez créer votre propre système dans la base de données.

            Si l’ECS est produite par le système de chauffage, il vous est demandé de remplir le champ « Appoint » qui détermine le système utilisé lorsque le chauffage est coupé.



            Besoins journaliers

            Les besoins journaliers peuvent être entrés par l’utilisateur, ou issus de la réglementation thermique (ce qui est le cas sur l’image précédente).

            Dans la RT 2012, le besoin d’ECS est donné en litres d’eau chaude à 40°C par jour et par personne (ou par mètre carré selon le type de bâtiment). ABATIA recalcule le besoin en fonction de l’occupation.

            Si l’on doit entrer les besoins manuellement, la valeur couramment utilisée est 50 litres d’eau chaude à 60°C par jour et par personne.

Nota Bene

Attention, en mode simple la température de consigne n’est pas visible mais a tout de même un rôle dans les calculs.
Si un scénario RT est intégré, puis que les besoins journaliers sont changés manuellement, la température d’eau chaude restera par défaut à 40°C. Il faut donc penser à passer en mode avancé si les besoins d’ECS sont entrés pour une température d’eau différente de 40°C.


            Température de l'eau chaude

            On parle généralement de besoin d’eau chaude à 60°C. Dans la réglementation thermique, les besoins sont exprimés pour de l’eau chaude à 40°C. La température d’eau chaude doit donc être modifiée en fonction du critère sur lequel les besoins sont donnés.


Définir le système de ventilation

            Le système de ventilation peut être défini :

        -          grâce à l’hélice : si aucun élément n’est encore défini, un modèle 3D sera importé ;

        -          Ou via un clic droit sur le système modélisé, sélectionner Abatia Définir puis Syst. ventilation.

            La fenêtre de paramétrage de la ventilation se présente sous la forme suivante (les modes simple et avancé ne possèdent pas de distinction pour cette fenêtre) :



            Type de ventilation

            Le système peut-être choisi parmi une liste de systèmes issus de la base de données. Si vous ne trouvez pas le système recherché, vous pouvez créer votre propre système dans la base de données.


            Débit de renouvellement d'air

            Le débit doit être entré en mètres cubes par heure.



Définir les éclairages

            Éclairage

            Les éclairages du bâtiment peuvent être définis :

            -          grâce à l'ampoule : si aucun élément n’est encore défini, un modèle 3D sera importé ;

            -          Ou via un clic droit sur le système modélisé, sélectionner Abatia Définir puis Eclairage.

            La fenêtre de paramétrage des éclairage se présente sous la forme suivante, avec à gauche le mode simple et à droite le mode avancé :



            Choix de la base de données

            Le type d’éclairage peut-être choisi parmi une liste de systèmes issus de la base de données. Si vous ne trouvez pas le système recherché, vous pouvez créer votre propre système dans la base de données.


            Quantité

            Vous pouvez définir autant de point d’éclairage que souhaité.


            Durée d'allumage

            Afin de calculer les consommations liées à l’éclairage, il est nécessaire de définir une durée d’utilisation par jour. Par défaut, en mode simple, la durée d’allumage est de 3 heures par jour.


Définir les appareils électriques

             Les appareils spécifiques sont tous les appareils électriques non pris en compte par la réglementation thermique tels que :
                    -    les appareils de bureautique (ordinateurs, imprimantes, etc),
                    -    l’audiovisuel (TV, chaine Hifi, consoles de jeux, etc.)
                    -    électroménager,
                    -    les appareils de cuisine,
                    -    etc.

             Les consommations de ces appareils ne sont pas prises en compte dans la RT 2012, par contre les apports thermiques liés à l’utilisation des appareils sont pris en compte.

             Si vous souhaitez uniquement valider la conception du bâtiment, sans entrer dans le détail des appareils spécifiques c’est possible. Il est alors conseillé d’utiliser un scénario réglementaire pour prendre en compte les apports thermiques retenus dans les études thermiques complètes des logiciels réglementaires.


            Choix des appareils

            Les appareils spécifiques peuvent être choisis :

        -          grâce à la prise électrique : si aucun élément n’est encore défini, un modèle 3D sera importé ;

        -          Ou via un clic droit sur le système modélisé, sélectionner Abatia Définir puis App. électrique.

            La fenêtre de paramétrage des appareils électriques se présente sous la forme suivante (les modes simple et avancé ne possèdent pas de distinction pour cette fenêtre) :



           Choix de la base de données

            Les appareils peuvent être choisi parmi une liste issue de la base de données. Si vous ne trouvez pas l’appareil recherché, vous pouvez créer votre propre système dans la base de données.


            Quantité

            Vous pouvez définir autant d’appareils que souhaité.

Spécificité des scénarios

Lorsque l’on intègre un scénario réglementaire, comme on le voit sur l’image précédente, la quantité d’appareils semble complètement incohérente. Il s’agit en fait simplement d’un « truc » qui permet à ABATIA de bien prendre en compte tous les scénarios sans créer de problèmes.

Nous avons donc – dans ce cas – 38 500 appareils, qui correspondent en réalité à 38 500 kWh de chaleur dégagée par les appareils chaque année. Ces apports de chaleurs sont ensuite utilisés dans les calculs thermiques pour déterminer les besoins de chaud et froid dans le bâtiment.




  Calculer et analyser les résultats

           

            Les barres d’outils n°2 et 3  comportent les outils nécessaire aux calculs et à l’analyse des résultats.

  
  Calculs

            Une fois que le projet à été paramétré, ou après qu'il a été modifié, il faut calculer les performances du bâtiment.. Cette étape se fait manuellement en cliquant sur .


Flèches de résultats

            ABATIA créé une représentation graphique des calculs réalisés, en permettant l’affichage de différents résultats liés à l’enveloppe.

            Trois types d’affichage sont possible, les flèches 3D permettent de passer d’un affichage à l’autre.

Coefficient de transmission surfacique

            Les flèches rouges correspondent à l’affichage du coefficient de transmission surfacique (U) de chaque élément, en W/(m².K).


Apports solaires annuels

            Les flèches jaunes correspondent à l’affichage des apports solaires annuels par ouvrant, en kWh/an.


Déperditions annuelles

            Les flèches oranges et bleues correspondent à l’affichage des déperditions annuelles par élément, en W/K. Les flèches oranges correspondent aux parois et ouvrants, et les flèches bleues aux ponts thermiques.


Visualiser l'impact des variantes

            Lorsqu’une modification est réalisée par rapport au projet de référence, les flèches 3D gardent la référence en mémoire. Il est ainsi possible de visualiser l’impact des modifications sur les performances du bâtiment.

            Exemple sur le coefficient de transmission surfacique U avec passage de parois en béton simple à des parois en parpaing isolées par l’extérieur :

            Les flèches semi-transparentes correspondent au projet de référence, et celles en couleur pleine représentent le nouveau projet.

            On voit ici que le coefficient de transmission surfacique des paroi a été très nettement amélioré, tandis que les ouvrants n’ont pas été modifiés.

Remarque

L'exemple ci-dessus est présenté avec le coefficient de transmission surfacique.
La comparaison de variante permet cependant de visualiser les gains sur tout type de résultats. Cela fonctionne donc aussi avec les apports solaires et les déperditions.

  Indicateurs graphiques

            ABATIA permet d’afficher des indicateurs de la performance du bâtiment étudié dans la fenêtre de modélisation 3D directement.

        Ces indicateurs modélisés en 3D permettent de voir les premiers résultats en un coup d’œil. Ils sont aussi un réel atout pour présenter les performances du bâtiment étudié à un client, et lui expliquer les différents choix envisagés et le pourquoi de la solution retenue.
         Pour afficher ces indicateurs, utilisez l’étiquette énergétique

        Dans sa version actuelle, ABATIA propose trois indicateurs graphiques :

 
        Tous les indicateurs sont mis à jour automatiquement à chaque calcul.

Étiquette énergétique


            L’étiquette énergétique peut être affichée directement à côté de la modélisation du bâtiment. Par ce même label sont importées l’étiquette énergétique et l’étiquette des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

            Si vous ne souhaitez faire apparaitre que l’une des deux, il suffit d’entrer dans le groupe 3D et de supprimer celle qui n’est pas souhaitée.


Tableau de bord


            Le tableau de bord donne les premières indications performantielles du bâtiment.

            Les indicateurs type Bbio permettent d’avoir une première idée de l’aspect réglementaire du bâtiment en phase conception.
            Rappelons que le Bbio – dans la RT 2012 – est calculé par la formule :

Bbio=2*BesoinsChaud+2*BesoinsFroid+5*BesoinsEclairage

            Les besoins d’éclairage devraient être également implémentés rapidement dans le tableau de bord.
           
            Les indicateurs économiques permettent de justifier de l’intérêt d’un investissement en vue des gains mensuels possibles.

            Lorsque des variantes ont été enregistrées, le tableau de bord affiche les résultats du projet en cours, et entre parenthèse les résultats de la variante de référence.

            Le temps de retour différentiel d’une solution par rapport à la variante de référence est également intégré au tableau de bord.

                  Pour plus de détails sur les éléments calculés, il faut ouvrir les résultats détaillés.

Masque lointain


            Le masque lointain est automatiquement intégré aux calculs d’ABATIA. Il est défini à partir de la localisation du projet.

            Vous pouvez visualiser le masque lointain de votre projet grâce à cet indicateur. Il se présente alors par un graphique concentrique autour de votre projet (voir image ci-avant). Le quadrillage correspond à 5 degrés par 5 degrés, et le masque lointain est importé avec une précision au degré.



   Résultats détaillés

            Les simulations permettent de calculer un grand nombre d’éléments, tels que les caractéristiques intrinsèques du bâtiment (Ubât, R des parois, etc.), les déperditions, les besoins, les consommations, etc.

            Pour accéder à tous ces résultats, utilisez la loupe d'analyse .

            La fenêtre de résultats détaillés dépend du mode d’utilisation activé.


Résultats détaillés en mode simple



            Pour ouvrir le détail de chaque branche de l’arbre, cliquez sur le à gauche de l’élément que vous souhaitez ouvrir, ou double cliquez sur le label directement.

            Dans le mode simple, seuls les résultats les plus explicites sont affichés. Si vous souhaitez entrer dans un plus grand détail, fermez la fenêtre de résultats, changez de mode , et ouvrez à nouveau cette fenêtre.

Résultats détaillés en mode avancé

            La fenêtre de résultats détaillés en mode avancé permet d’accéder à la quasi-totalité des éléments calculés.

            Pour ouvrir le détail de chaque branche de l’arbre, cliquez sur le  à gauche de l’élément que vous souhaitez ouvrir, ou double cliquez sur le label directement.

            Les résultats détaillés sont organisés comme décrit ci-après :

  • Bâtiment : résultats généraux du bâtiment et détail du paramétrage (parois, ouvrants, ponts thermiques et systèmes actifs)
  • Station météo : station météo la plus proche utilisée pour les calculs
  • Apports annuels : détails des apports thermiques dans le bâtiment (apports solaires, apports liés aux occupants, apports liés aux appareils électriques

Nota Bene

Les apports bruts correspondent à la totalité des apports thermiques, tandis que les apports utiles sont la part utile des apports thermiques, c.-à.-d. les apports thermiques permettant de réduire les besoins de chauffage.
    • Déperditions annuelles : détail des déperditions par poste, et déperditions totales en période de chauffe.
Calcul thermique - déperditions détaillées

Nota Bene

Les « Déperditions enveloppe » correspondent à la somme des déperditions par les parois, les ouvrants et les ponts thermiques. Les déperditions par renouvellement d’air ne sont pas intégrées dans les déperditions de l’enveloppe.


  • Besoins : besoins annuels pour chaque poste.

Nota Bene

Il est normal d’avoir des besoins pour tous les postes même si aucun appareil n’a été défini. Il s’agit là de besoins théoriques, qui ne seront transformés en consommation que si un système est réellement utilisé dans le bâtiment.

  • Consommations EF : ce sont les consommations en énergie finale, c.-à.-d. les consommations théoriques correspondant aux relevés de compteur des occupants. Voir aussi le glossaire.
  • Consommation EP : ce sont les consommations en énergie primaire, c.-à.-d. les consommations théoriques auxquelles un coefficient a été appliqué pour passer de l’énergie finale (consommée par l’occupant) à l’énergie primaire (énergie réellement nécessaire pour délivrer l’énergie finale nécessaire à l’occupant). Voir aussi le glossaire.
  • Consommations EP par m² : ce sont les consommations en énergie primaire par m² de SHON. Celles-ci sont données à titre indicatif pour se rapprocher des indicateurs connus de tous, et notamment du – maintenant célèbre – 50 kWh/(m².an) : Cep max pour le label BBC et la RT 2012.

Remarques

La consommation conventionnelle en énergie primaire correspond au Cep de la réglementation thermique (RTex, RT 2005 et RT 2012). Elle prend en compte les postes de chauffage, rafraichissement, ECS, éclairage et ventilation (compté avec les auxiliaires).

La production d’énergies renouvelables peut être entrée manuellement dans la fenêtre de définition du projet. Elle est retranchée de la consommation conventionnelle dans la limite de ce qui est autorisé dans la réglementation, c.-à.-d. 12 kWh/(m².an)

  • Émissions de GES : ce sont les émissions de gaz à effet de serre produites par les systèmes énergétiques utilisés. Elles dépendent principalement de l’énergie utilisée pour le chauffage.
  • Factures : les factures sont données sur une période annuelle, au prix actuel de l’énergie
  • Économie : donne l’investissement total du projet.

            Si des variantes sont sauvegardées, il est possible de voir les résultats de votre projet en cours comparé aux différentes variantes sauvées. Pour ça, il suffit d’entrer dans le détail d’un élément et de sélectionner ce qui vous intéresse.

            L’image ci-après présente un exemple de comparaison par rapport à une référence. Dans cet exemple, le passage de double à triple vitrage entraine une réduction des apports solaires annuels.


            La totalité des résultats de chaque variante est également disponible dans cette fenêtre.

Valeurs des résultats dans les graphiques

Dans les résultats graphiques (mensuels notamment), la valeur de chaque barre de l’histogramme est affichée lorsque vous la survolez avec la souris.


   Variantes

            Les disquettes  permettent de sauvegarder le projet en cours comme une variante. Cela signifie qu'ABATIA fait une "photo" de votre bâtiment au moment de l'enregistrement comme variante, et stocke cette photo.

            Pour éviter les erreurs, retenez qu'on ne travaille jamais sur une variante dans ABATIA, mais sur le "projet en cours". Si vous enregistrez par exemple votre projet de référence comme une variante, et que vous continuez de le modifier pour vous rapprocher des consommations réelles de votre client, il sera nécessaire de sauvegarder votre projet sous la même variante pour garder votre référence "Existant" juste.

            Vous pouvez ensuite modifier votre projet en cours et - lorsque vous aurez atteins un niveau de performance visé ou testé une amélioration envisagée - vous pourrez enregistrer une nouvelle variante "Travaux..." qui correspondra au projet que vous venez de reprendre.

Nota Bene

Cette sauvegarde ne remplace pas la sauvegarde du projet SketchUp complet, elle permet uniquement de garder en mémoire différents modèles sous un même projet.


Voir les variantes

            Pour accéder aux variantes, il faut ouvrir la fenêtre « Structure » de SketchUp, via la barre de menu : Fenêtre / Structure.


            Une fenêtre s’ouvre alors. Les différentes variantes enregistrées apparaissent en grisé. Dans le projet ci-dessous, 4 variantes ont été enregistrées.

Définir un projet de référence

            Par défaut, la première variante enregistrée est retenue comme projet de référence pour les indicateurs 3D.

            Pour changer de projet de référence :

  • Ouvrir la fenêtre Structure,
  • Clic droit sur le projet souhaité comme nouvelle référence,
  • Sélectionner Abatia Définir comme référence.
Calcul thermique - définir une référence

Utiliser les variantes

            Les variantes ont été mises en place afin de permettre la comparaison simplifiée de différents projets, et de faire une analyse économique de différentes solutions par rapport à une référence. Il est possible de sauvegarder un grand nombre de variantes, mais au-delà de 4 ou 5 cela risque de réduire les performances d’ABATIA, et d’augmenter sensiblement le temps de calcul. Nous travaillons actuellement à l’amélioration des performances d’ABATIA, y compris avec l’utilisation de variantes.

            Une fois sauvegardées, les résultats des variantes ne sont pas recalculés.

            Si un élément géométrique est ajouté au projet en cours (un auvent par exemple), les variantes ne sont pas impactées. Seul le projet en cours sera modifié.


Éditer une variante      

Nota Bene

Pensez à sauver votre projet en cours avant d’éditer une variante, sans quoi il serait perdu.

    Pour éditer une variante :

Calcul thermique - éditer variante

           La variante sélectionnée est alors ouverte dans SketchUp, et considérée comme projet en cours.Pour sauvegarder les modification sous le même nom de variante, sélectionnez "oui" lorsque ça vous est proposé. Si vous souhaitez créer une nouvelle variante à partir d'une variante existante, alors sélectionnez "non" et entrer le nom de votre nouvelle variante.



  Éditer un rapport de sortie

            ABATIA permet d’éditer un rapport de sortie automatiquement sous Excel. Vous accéderez à cette fonctionnalité en cliquant sur . Pour que le rapport s'affiche correctement, il vous faudra accepter les macro dans Excel (généralement proposé à l'ouverture du rapport, sur le bandeau haut d'Excel).

            Pour pallier au problème des macros, et donner accès au rapport à tous les utilisateurs, y compris ceux ne possédant pas la suite Office, vous pouvez également éditer un rapport PDF grâce à une nouvelle icône dans les barre d'outils, à droite de l'icône dédiée au rapport Excel.




  Base de données (BDD)

            ABATIA est livré avec une base de données minimale comportant les éléments génériques les plus utilisés dans le bâtiment.

            Celle-ci peut être complétée par chaque utilisateur.


    Description de la base de données


            La base de données se présente sous la forme suivante :


            Chaque nœud de l’arbre peut être ouvert individuellement pour entrer dans le détail des éléments.

            La base de données regroupe des éléments de différents niveaux comme la matière première (matériaux), la composition de parois (éléments de murs, plancher, etc), les équipements ou l’énergie.



  Code couleur des bases de données

            La base de données livrée avec ABATIA est affichée en noir, tandis que les éléments créés par l’utilisateur apparaissent en bleu.

            Dans l’exemple ci-dessus, seule la « Paroi béton 20 cm » a été créée par l’utilisateur.


   Éditer des éléments existants

            La base de données livrée avec ABATIA ne peut pas être modifiée, seuls les éléments créés par un utilisateur (éléments apparaissant en bleu) sont éditables.

        Pour les modifier, « ouvrir l’arbre » par des doubles clic sur les éléments choisis, et modifier les caractéristiques souhaitées.

            Dans l’exemple ci-dessus, la « Paroi béton 20 cm » est en train d’être éditée. On voit ici que le choix des matériaux se fait par une liste déroulante, issue de la base de données matériaux et isolants.

Nota Bene

Lorsqu’un élément est modifié dans la base de données, il l’est pour tous les projets systématiquement.

Exemple :

Vous avez créé un élément « Béton cellulaire - Fabricant épaisseur » pour votre projet X.

Vous souhaitez réutiliser ce matériau dans une nouvelle composition de paroi, mais le fabricant a amélioré depuis la résistance thermique des blocs de béton cellulaire de même épaisseur depuis.

Vous modifiez donc votre matériau dans la base de données, sans créer de nouvel élément.

Lorsque vous allez ré-ouvrir votre projet X, et recalculer les résultats ceux-ci auront changé puisque la donnée de base a été modifiée.

Si vous souhaitez pouvoir rouvrir votre projet plus tard, sans surprise de ce type, il est donc conseillé de créer un nouvel élément plutôt que de modifier l’existant.


  Créer de nouveaux éléments

            Pour créer un nouvel élément dans la base de données, suivez la procédure suivante :

    1. Se positionner dans la branche principale souhaitée (composition de paroi, matériaux, isolants, etc.) ;
    2. Choisir un élément de cette branche (n’importe lequel) et le sélectionner ;
    3. Faire un « clic droit » et choisir « dupliquer l’élément »

            A ce moment là, une copie de l’élément sélectionné est faite. Ce nouvel élément apparait en bleu et peut être modifié

                4. Modifier l'élément pour en faire un nouveau.


Exporter la base de données

Démarche pour exporter la base de données complète :

1.     Cliquer sur l’icône de base de données ABATIA logiciel thermique - BDD pour l’ouvrir

2.     Dans l’arbre : sélectionner le nœud principal d’une branche (peu importe laquelle)

3.     Faire un Clic droit et sélectionner « Exporter la base de données »

 

ABATIA logicile thermique - Export BDD

4.     Le fichier porte un nom du type « ExportBDD-23-7-2012_161455.csv » (le « .csv » correspond à l’extension du fichier, et ne sera visible que si cela fait partie de vos options d’affichage)

5.     Enregistrer la base de données dans le répertoire de votre choix (avec le projet par exemple)


Exporter un élément de la base de données

Démarche pour exporter un seul élément de la base de données :

1.     Cliquer sur l’icône de base de données ABATIA logiciel thermique - BDD pour l’ouvrir

2.     Dans l’arbre : sélectionner l’élément que vous souhaitez exporter

3.     Faire un Clic droit et sélectionner « Exporter l’élément »

 

ABATIA logiciel thermique - Export élément BDD

4.     Le fichier porte un nom du type « Export-Nom_Paroi-Date_heure.csv » (le « .csv » correspond à l’extension du fichier, et ne sera visible que si cela fait partie de vos options d’affichage)

5.     Enregistrer l’élément dans le répertoire de votre choix (avec le projet par exemple)

Nota Bene

La base de données est spécifique à chaque poste informatique. Lorsque vous souhaitez transmettre un projet à quelqu’un travaillant sur un poste différent du votre, il faut systématiquement lui transmettre vos données en complément pour qu’il puisse à son tour réaliser les calculs et faire des modifications.

Importer une base de données

          Démarche pour importer une base de données complète :

1.     Cliquer sur l’icône de base de données ABATIA logiciel thermique - BDD pour l’ouvrir

2.     Dans l’arbre : sélectionner le nœud principal d’une branche (peu importe laquelle)

3.     Faire un Clic droit et sélectionner « Importer » puis « Les nouveaux éléments d’une base de données extérieure »

ABATIA logiciel thermique - Import BDD

4.     Choisir la base de données à importer

5.     Sauvegarder la base de données avant de fermer.

Nota Bene

Lorsque vous choisissez d’importer une base de données complète, seuls les éléments différents de votre base seront importés.

 

Importer un élément de base de données

Même démarche que précédemment, en sélectionnant cette fois « un seul élément » à la place de « Les nouveaux éléments d’une base de données extérieure ».

 

  Coûts

            Les coûts affichés dans la base de données ne sont pas utilisés dans la version actuelle d’ABATIA. Ils ont été implémentés pour les développements à venir.


    Cas particulier : les parois composées

            Dans l’arbre, les parois composées sont listées.

            Il est ensuite possible d’entrer dans le détail de chaque composition en cliquant sur le 
calcul thermique - plus
à gauche de chaque composition ou en double cliquant sur l’élément que vous souhaitez développer. Il en est de même pour chaque sous-branche de la composition.

            Voilà en exemple une paroi en ossature bois, livrée dans la base de donnée originale :



        On voit dans cet exemple que, pour chaque couche composant la paroi, différents champs doivent être remplis.

Nota Bene

 Dans le détail des compositions de parois, les couches sont toujours décrites de l’intérieur vers l’extérieur. Dans l’exemple présenté, on voit que le revêtement intérieur est réalisé par un plaque de placoplâtre, tandis que la jonction avec l’air extérieur est faite par un bardage en bois.



            Matériau

            Le choix du matériau se fait par une liste déroulante, issue des bases de données matériaux et isolants. Si l’élément recherché n’est pas dans la liste, il faut tout d’abord créer un nouveau matériau (ou un nouvel isolant), puis reprendre la composition de la paroi.


            Épaisseur

            L’épaisseur de chaque couche doit être entrée manuellement, en mm.L’épaisseur de chaque couche doit être entrée manuellement, en mm.


            Pourcentage de surface

            Le pourcentage doit être entré manuellement. Il permet de prendre en compte les ossatures dans les parois.

            Si la couche est homogène, c.-à.-d. qu’elle est composée d’un seul matériau, le pourcentage doit être laissé à 100 %. C’est le cas du placoplâtre dans l’exemple précédent.
            Dans le cas d’une ossature (bois ou autre) le pourcentage doit correspondre au pourcentage de l’ossature. Dans l’exemple précédent, l’ossature représente 20 % de la couche ossture/isolant. L’isolation entre montant doit être de la même épaisseur que l’ossature, 145 mm dans l’exemple, et un pourcentage complémentaire (80 % ici).


            Bardages et revêtements extérieurs

            Afin de garder une certaine cohérence entre les calculs réalisés par ABATIA, les calculs réglementaires et la réalité physique des constructions, les revêtements extérieurs (bardages notamment) ne doivent pas être pris en compte. Pour ne pas troubler les utilisateurs, des composants fictifs ont été créés. Il s’agit notamment des éléments nommés « Bois bardage », « lame d’air sous bardage ou tuile », « Enduit à la chaux » et « Enduit extérieur ». Tous ces éléments ont été créés avec un lambda de 100. Cela implique une résistance de couche très faible, les résultats thermiques ne sont ainsi pas faussés, tout en laissant le revêtement extérieur apparaitre dans les études.







Une question sans réponse ? Contactez-nous

         

ABATIA : le logiciel thermique intuitif